top of page

De précieuses peintures dans l'église des Mathurins de Rouen   

L'église de la maison rouennaise des Trinitaires-Mathurins (1660-1792), rue de Joyeuse, dans le quartier Saint-Nicaise, n'a pas seulement livré l'année dernière aux archéologues les restes d'une vingtaine de ces religieux anti-esclavagistes dont Voltaire louait l'héroïsme dans son Essai sur les mœurs et l'esprit des nations, elle a aussi enrichi les collections du musée des Beaux-Arts de deux grandes œuvres qui mériteraient de revoir le jour. L'une n'est rien de moins qu'une copie du Moïse sauvé des eaux de Nicolas Poussin exposé à la National Gallery de Londres, d'une si excellente facture qu'on a cru un temps qu'elle était due à Sébastien Bourdon, un des autres grands maîtres de la peinture française du XVIIe siècle. Grâce à la Boise, la provenance de cette huile sur toile en très bon état conservée dans une réserve du musée, à Rouen, est ainsi établie. Nous avons officiellement demandé qu'elle intègre les collections permanentes. Notre enquête sur les peintures de l'église des Mathurins de Rouen.

bottom of page